Aller au contenu principal

Recueil de bonnes pratiques : Mobiliser les systèmes d’enregistrement et de statistiques de l’état civil (ESEC) dans les contextes de conflit, d’urgence et de fragilité

Date
14 avril 2021

Le Centre d’excellence est heureux d’annoncer que le Recueil de bonnes pratiques : Mobiliser les systèmes d’enregistrement et de statistiques de l’état civil (ESEC) dans les contextes de conflit, d’urgence et de fragilité est maintenant disponible en ligne en français et en anglais. Le recueil met en lumière les expériences réussies de mise en place de systèmes ESEC efficaces dans des contextes de conflit, d’urgence et de fragilité, afin de garantir que les personnes les plus démunies sont recensées et peuvent accéder aux services. Le recueil fournit des exemples de systèmes ESEC dans le contexte de la réponse aux catastrophes naturelles, servant de garantie pour l’égalité des sexes pendant les conflits, protégeant les droits des réfugiés et des migrants, assurant l’enregistrement correct des décès de tous et luttant contre la COVID-19.  La série de documents commence par des documents qui donnent un aperçu de l’ESEC dans les situations de conflit et d’urgence et comprend également des études de cas provenant d’un large éventail de pays : Brésil, Équateur, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud, Syrie et Iraq, et Vanuatu. Cette infographie met en évidence certains messages clés.

L’importance de l’ESEC dans les conflits et les situations d’urgence

Les crises et les situations d’urgence dues aux conflits, au climat et à la COVID-19 sont en augmentation. Malgré les difficultés, la vie dans les conflits, les situations d’urgence et les situations fragiles se poursuit – les gens naissent, se marient, divorcent et meurent. Les systèmes d’enregistrement des faits d’état civil et d’identification sont particulièrement importants dans ces contextes. Sans systèmes ESEC fonctionnels, les personnes peuvent être empêchées d’accéder aux droits fondamentaux (droit à une identité) et aux services qu’elles méritent (santé, aide humanitaire, éducation).

Les crises et les situations d’urgence imposent des contraintes supplémentaires aux systèmes ESEC. Les archives peuvent être détruites, des registres peuvent être perdus et les obstacles auxquels se heurtent les personnes qui souhaitent enregistrer un fait d’état civil peuvent sembler plus décourageants. En période de crise, trop souvent, le maintien et le renforcement des systèmes ESEC ne sont pas une priorité. Pourtant, les gouvernements ont besoin de données précises, fiables et opportunes pour planifier et répondre à la crise ainsi que pour poursuivre les priorités en matière de développement.

Cette courte vidéo promotionnelle est également disponible en anglais, en espagnol et en arabe.

Télécharger et lire le recueil:

Télécharger le recueil au complet.

Le lancement du Recueil

Le 14 avril 2021 nous avons officiellement lancé le receuil avec près de 90 personnes. L'ambassadrice du Canada en Jordanie, Donica Pottie, et la directrice régionale du Centre de recherches pour le développement international pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Barbara Shenstone, ont offert des remarques initiales. Irina Dincu du Centre d'excellence et Shaida Badiee de Open Data Watch ont introduit le recueil. Ensuite, un groupe d'éminents panélistes s'est penché sur le sujet :

  • Samira Asma, Directrice générale adjointe de la Division des données, de l'analyse et de l'impact, Organisation mondiale de la santé.
  • Martin Clutterbuck, conseiller régional ICLA, Conseil norvégien pour les réfugiés.
  • Ida McDonnell, analyste politique senior, Organisation de coopération et de développement économiques.
  • Francesca Perucci, Directrice adjointe, Division de la statistique des Nations Unies

L'événement virtuel était modéré par Montasser Kamal et était traduit en anglais, français et arabe.