Aller au contenu principal

Égalité des sexes

Les objectifs de développement durable visent à éradiquer la pauvreté et à créer de meilleures conditions de vie pour tous. L’égalité entre les sexes est un objectif en soi, mais aussi une condition préalable à la réalisation de progrès dans d’autres domaines.

Au Centre d’excellence sur les systèmes d’enregistrement et de statistiques de l’état civil, nous savons que, pour parvenir à l’égalité des sexes, il est primordial de disposer en temps réel de données fiables ventilées par sexe, par zone géographique et autres caractéristiques collant à la réalité locale pour orienter le développement des politiques et des programmes. Cet aspect est particulièrement important pour répondre aux besoins des populations vulnérables et difficilement accessibles, dont l’écrasante majorité est constituée de femmes et d’enfants.

Protection des filles et des femmes

L’enregistrement de la naissance constitue un droit fondamental de tout être humain et reste un outil important pour la protection sociale. C’est une passerelle pour l’enregistrement des autres événements marquants de la vie d’une personne et l’émission de pièces d’identité sécurisées à l’âge adulte. Les femmes, les filles et les autres groupes vulnérables ont absolument besoin d’une preuve d’âge et d’identité pour travailler, ouvrir un compte bancaire, obtenir un crédit et un prêt, posséder une entreprise et voter. Être en possession d’une pièce d’identité fiable et digne de confiance peut également s’avérer utile pour protéger les filles contre le mariage précoce.

Trois filles souriantes marchent à l'école ensemble
Référence photographique : ONU Femmes/Karin Schermbrucker
L’enregistrement des naissances et la preuve d’âge légale sont des outils importants en matière de protection sociale et d’accès à l’éducation, aux soins de santé et à l’emploi.

Élimination des obstacles et recherche d’équilibre

Les faits montrent que lorsque les garçons et les filles sont enregistrés presque équitablement à la naissance, la législation favorise souvent les naissances qui ont été enregistrées par les représentants masculins des familles. Cela empêche lourdement les femmes d’enregistrer les naissances de leurs enfants, en particulier les femmes qui ne sont pas mariées ou qui ont été déplacées en raison de conflits ou d’actes de violence. Par conséquent, les femmes et les enfants les plus vulnérables au monde sont encore plus désavantagés.

L’enregistrement des mariages, des divorces et des décès est également un formidable outil d’autonomisation des femmes, car il facilite l’accès aux prestations sociales et aux mesures de protection sociale. Les femmes en ont besoin pour prétendre aux droits de propriété ou pour recevoir des prestations de retraite, des pensions alimentaires pour enfants ou un héritage à la rupture de leur mariage ou lors du décès du conjoint ou d’un parent.

Soutien au développement de politiques et de programmes

Seulement 15 % de la population mondiale vit dans des pays où plus de 90 % des naissances et des décès sont enregistrés. Les données laissent présumer que les décès des femmes sont moins susceptibles d’être enregistrés que ceux des hommes. Le fait de ne pas consigner les décès des filles et des femmes fragilise les capacités des gouvernements à déterminer les causes évitables de décès et à élaborer des politiques et des programmes visant à les prévenir.

Des systèmes ESEC performants fournissent aux pays des éléments de preuve sur lesquels ils peuvent s’appuyer pour améliorer la conception et l’application de politiques publiques axées sur les besoins uniques des groupes vulnérables, en particulier les jeunes mères célibataires, les veufs, les migrants, les réfugiés et les membres des minorités ethniques ou religieuses.

Notre engagement

Le Centre d’excellence fait valoir des systèmes ESEC efficaces qui suivent les progrès vers l’égalité des sexes, et il poursuit une approche programmatique qui se concentre sur l’intégration des considérations relatives au genre dans toutes ses activités.