Aller au contenu principal

Nous avons lancé un document intitulé Recueil de bonnes pratiques pour relier les systèmes d’ESEC et les systèmes de gestion de l’identité

Registration Identification
UN Photo/Ky Chung

Le Centre d’excellence sur les systèmes ESEC et le Partenariat mondial pour les données du développement durable (GPSDD) ont  lancé le document intitulé Recueil de bonnes pratiques pour relier les systèmes d’enregistrement et de statistiques de l’état civil (ESEC) et les systèmes de gestion de l’identité lors de la cinquième Conférence des ministres africains responsables de l’enregistrement des actes d’état civil (Lusaka, 14-18 octobre 2019).

Pourquoi cet événement est-il si important ?

L’identité juridique est à la base de la réalisation de nombreux droits fondamentaux et occasions. Pourtant, un milliard de personnes dans le monde ne peuvent prouver leur identité juridique. Cela peut conduire à la pauvreté, à l’apatridie, à l’exploitation et aux abus.

Nous devons changer cela. La cible 16.9 de l’objectif de développement durable 16, vise à ce que, d’ici à 2030, les pays garantissent à tous une identité juridique, notamment grâce à l’enregistrement des naissances.

Un système d’ESEC solide est la base d’une gestion de l’identité fiable. L’enregistrement de l’ensemble des faits d’état civil de la population d’un pays, y compris la naissance, le mariage, le divorce et la mort, est le seul moyen de saisir des caractéristiques identitaires à jour. Cela est essentiel pour atteindre les objectifs de développement durable et s’assurer que personne ne soit laissé pour compte.

Que propose le recueil ?

Le recueil explore comment les pays peuvent adopter une approche holistique en matière d’ESEC et de gestion de l’identité, ainsi que les avantages d’une telle approche. Une approche holistique consiste à reconnaître l’état civil comme une source essentielle de caractéristiques d’identité juridiquement valides et à jour. Cela implique de s’assurer que les systèmes ESEC et les systèmes de gestion de l’identité travaillent de concert pour protéger la crédibilité et l’intégrité des deux systèmes.

Le recueil commence par des définitions de base et une discussion sur ce que signifie l’approche holistique  du système ESEC et de la gestion de l’identité.

Plusieurs chapitres mettent en lumière l’expérience de six pays qui ont adopté une approche holistique envers les systèmes ESEC et les systèmes de gestion de l’identité :

  • Arménie
  • Équateur
  • Kirghizstan
  • Namibie
  • Pays-Bas
  • Pérou

Ces chapitres donnent un aperçu de l’histoire unique de chaque pays, de sa structure administrative et du lien entre son système ESEC et son système de gestion de l’identité. Nous avons également exploré le rôle de la numérisation, y compris la manière dont chaque pays varie dans son approche de la transition du papier aux systèmes numériques.

Un chapitre de synthèse rassemble les bonnes pratiques des six pays et résume les principales leçons apprises. Il fournit également des données probantes sur les avantages d’une approche holistique, y compris l’amélioration de la gouvernance et la réduction des coûts.

Quel est le message essentiel que nous souhaitons communiquer ?

Il existe de nombreuses façons de parvenir à une approche holistique. Chacun des six pays figurant dans le recueil a des systèmes constitutionnels et juridiques, des traditions administratives et des arrangements institutionnels différents. Par conséquent, ils ont adopté une approche holistique de différentes façons, qui favorisent la responsabilisation des gens et profitent à l’ensemble du pays.

Lire le recueil

Télécharger le recueil complet (à venir)

Voir le chapitre de synthèse

Voir notre infographie qui résume les principales conclusions

Télécharger des études de cas par pays (à venir) :

  • Arménie
  • Équateur
  • Kirghizstan
  • Namibie (Disponible en anglais. La version française sera bientôt publiée.)
  • Pays-Bas
  • Pérou

Parcourir les ressources associées

Vidéo : Une identité juridique pour tous : pourquoi est-ce essentiel et comment y arriver ?

Document : Établissement d’un lien entre les systèmes d’identification nationaux et les systèmes ESEC : Un impératif du développement inclusif à partir de notre série de synthèses de connaissances sur le genre et les systèmes ESEC

Blogue : Une identité juridique pour tous : Pourquoi nous devons relier les systèmes ESEC aux systèmes de gestion de l’identité

Blogue : Création de systèmes d’identification numérisés et interopérables